Le projet de nouveaux Quick halal fait des remous!

Publié le par Moi

Le projet de nouveaux Quick halal fait des remous 

Rien n’est encore officialisé, mais deux élus de Seine-Saint-Denis font savoir leur opposition à un projet d’ouverture prochaine de plusieurs établissements proposant exclusivement de la viande conforme aux rites musulmans.

Quick va-t-il étendre l’expérience de Roubaix ? L’enseigne de restauration rapide envisage de réserver des restaurants à la viande halal dans plusieurs villes de France, dès septembre. Quatorze établissements seraient concernés.

La formule est déjà testée depuis l’hiver dernier dans huit établissements en France. À Toulouse, Argenteuil et Garges-les-Gonesse (Val d’Oise), Buchelay (Yvelines), Villeurbanne (Rhône), Marseille (Bouches-du-Rhône) et Roubaix (Nord), Quick propose des hamburgers garnis de viande de bêtes abattues selon les rites musulmans et dans lesquels la dinde fumée remplace le bacon.

«L’expérimentation est concluante», indique la chaîne de fast-food, tout en précisant être encore «en période de réflexion». Une conférence de presse est programmée pour le mardi 31 août à Paris, au cours de laquelle l’enseigne va dévoiler les noms des restaurants qui vont offrir la formule halal.

«Un comportement communautariste»

Mais le site d’informations à destination des consommateurs musulmans al-Kanz a déjà levé le voile sur les villes qui seraient concernées. Trois nouveaux établissements halal seraient selon lui prévus dans le département de Seine-Saint-Denis: à Rosny-sous-Bois, La Courneuve et Sevran. D’autres restaurants du même type seraient prévus à Reims, à Strasbourg et à Chelles, en Seine-et-Marne.

«Les villes de Lille, Bordeaux et Marseille seraient aussi concernées mais rien à Paris», précise Fateh Kimouche, le fondateur d’al-Kanz, qui dit avoir eu confirmation directement auprès des établissements concernés. Le siège de Quick n’a pour sa part ni infirmé ni confirmé ces informations.

En début d’année, une polémique avait éclaté à ce sujet autour d’un établissement de Roubaix, dans le Nord. Face au tollé soulevé parmi les élus locaux, Quick avait dû faire des concessions en s’engageant à offrir des produits non halal. Cette fois encore, la chaîne de fast-food risque de se heurter à la grogne des élus.

Claude Capillon, le maire UMP de Rosny-sous-Bois - qui a assuré au Parisien avoir eu confirmation du projet auprès du siège de Quick - s’est déjà fendu d’un courrier de protestation contre un projet qu’il juge «discriminatoire». «Je ne comprends pas qu’on puisse enlever le choix aux clients actuels qui ne mangent pas halal», s’indigne l’élu. Gille Poux, maire PCF de La Courneuve, également en Seine-Saint-denis, fustige quant à lui «un comportement communautariste. «Ce n’est pas l’idée que je me fais du vivre ensemble», affirme-t-il. Reste que face à un marché estimé à 5,5 milliards d’euros en France, l’enseigne pourrait bien passer outre ces considérations.

Source : Le Figaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article